à la fac, des « secouristes » en santé mentale auprès d’étudiants fragiles

[ad_1]

« Demander à quelqu’un s’il pense à mettre fin à ses jours, ça peut l’empêcher de passer à l’acte », explique une infirmière à une douzaine d’étudiants sur le campus de Bordeaux. Aussi salvateur qu’un « massage cardiaque pour une personne en arrêt cardio-respiratoire ».

A travers des jeux de rôle, dessins ou vidéos, ces jeunes en formation « Premiers secours en santé mentale » vont devenir des « maillons de la chaîne » de prévention des troubles psychiques en milieu étudiant.

« Il ne s’agit pas d’en faire des thérapeutes mais de leur donner des notions de base », assure l’infirmière…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *