à Lille, la tristesse des tradis après le motu proprio

[ad_1]

« Je ne commenterai pas le motu proprio, il nous faut prendre de la hauteur et l’accueillir dans la prière, en fils de Dieu… » En chaire, le père Hilaire Marchadier, prieur de l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre (ICRSP), a juste fait cette courte déclaration avant de proclamer les lectures en français ainsi que son homélie. Mais à la sortie de cette église paroissiale du centre de Lille, les fidèles, eux, ne mâchent pas leurs mots, attristés par ce coup de frein à la célébration antérieure à Vatican II. « C’est une décision injuste,…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *