À Lyon, des autonomes à l’assaut de la police et des syndicats

[ad_1]

Moins médiatisés que ceux de Paris, les affrontements qui ont eu lieu dans le cortège du 1er Mai à Lyon ont été certes moins violents pour les syndicalistes pris à partie, mais le choc et l’indignation demeurent. Si les blessés officiellement enregistrés (27) sont à compter du côté des gendarmes et des policiers, qui ont essuyé de nombreux tirs de mortiers, la tension s’est ensuite propagée entre manifestants.

« Peu après le départ de la manifestation, avenue Jean-Jaurès, la police est arrivée par les latérales et s’est insérée entre la banderole unitaire et…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *