les associations, en première ligne pour lutter contre la précarité menstruelle

Le gouvernement a annoncé le mise en place de distributeurs de protections gratuites dans les universités dès la rentrée prochaine. Mais pour l’heure, la lutte repose essentiellement sur un tissu associatif. À l’Agoraé, une épicerie solidaire d’Amiens, les protections hygiéniques sont gratuites.

Dans les rayons de cette épicerie d’Amiens, les produits et les marques sont divers et les présentations, classiques. Mais une note fait toute la différence : « toutes les protections périodiques (serviettes, tampons) sont gratuites. »

L’Agoraé est une épicerie…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *