Besançon. Hommage aux victimes de déportation : l’opposition se dit « muselée », Anne Vignot répond : « c’est l’État qui invitait »

[ad_1]

Décidément, la politique… politicienne s’invite de plus en plus là où elle ne devrait pas avoir sa place, dans les cérémonies commémoratives bisontines. Après l’épisode ô combien houleux du 8 mai 2020 qui avait été le théâtre d’une vive altercation entre le sénateur Jacques Grosperrin, scandalisé que le préfet Joël Mathurin l’ait enjoint de reculer au-delà du périmètre sanitaire, c’est cette fois le fer de lance de l’opposition bisontine LR qui fait retentir le canon en cette journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *