Besançon. Le mouvement Emmaüs, frappé par la crise mais toujours déterminé à aider

Les compagnons et les compagnes sont toujours là, à pied d’œuvre, dans les vastes locaux d’Emmaüs, chemin des Vallières, mais les clients, eux, ont déserté. Forcément : la salle des ventes de l’association caritative a fermé ses portes au début de ce troisième confinement. « Certaines communautés ont demandé des dérogations à leur préfecture pour pouvoir ouvrir leur salle de ventes, explique Michel Pasteur, le président de la structure. Mais nous avons fait le choix, dès le départ, de suspendre l’activité, par solidarité avec les commerces « non…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *