Emploi. Son apprenti sans papier doit quitter la France, le boulanger entame une grève de la faim

Stéphane Ravacley, boulanger rue Rivotte à Besançon, est en colère. Il craint de perdre son apprenti, un homme majeur, originaire de Guinée, car ce dernier n’a pas de titre de séjour et n’est donc pas autorisé à travailler sur le sol français.

Trouver des apprentis ? Une galère

« Je suis très déçu de le voir partir car c’est bon gars, disponible, volontaire et qui apprend bien son métier », explique le gérant de la Huche à Pain. Le pire, c’est que Stéphane Ravacley a toutes les peines du monde à trouver des apprentis : « Tous les boulangers vous le…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *