les intermittents sont en colère et le diront de plus en plus fort

La CIP, AC, Solidaire, Attac, FSU, CGT qu’importe les sigles et les bannières, le discours est unanime, même si les mots pour le tenir varient en virulence. Devant l’agende Pôle Emploi Témis, ils sont 120, en noir, à réclamer l’abrogation de la réforme de l’assurance-chômage. « Un déni de solidarité » pour les uns, « l’assurance de priver 20 000 personnes par mois de leurs indemnisations car les critères d’accès se durcissent », avancent d’autres.

Ensemble, ils n’alertent pas seulement sur la précarité rendue galopante par la crise sanitaire. Ils…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *