à Bordeaux, un reflux de l’épidémie encourageant, fragile et mal compris

DÉCRYPTAGE – Dans la métropole de Nouvelle-Aquitaine qui a échappé au couvre-feu, la propagation du virus s’est stabilisée mais à un niveau élevé.

Bordeaux connaît une amélioration sensible bien que le virus continue de circuler. PHILIPPE LOPEZ/AFP

C’est l’une des rares métropoles à échapper au couvre-feu. Placée en zone d’alerte renforcée fin septembre, Bordeaux connaît «une amélioration sensible», a souligné la semaine dernière le ministre de la Santé. L’incidence y est retombée à 190 cas pour 100 000 habitants, loin des taux parisien ou lillois (plus de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *