Ces villes moyennes où il fait bon vivre autour de Bordeaux et Toulouse

« Filières sportives de haut niveau, scène conventionnée, musée d’art et d’archéologie… On n’imagine pas assez la vitalité de la ville moyenne sur les plans sportif et culturel », constate Delphine Labails, maire socialiste de Périgueux (Dordogne). Et avec un foncier à 1 400 euros/m2, quand celui de Bordeaux flirte avec les 5 000 euros/m2, s’y intéresser prend du sens. La maire, elle-même, a fait la navette entre sa ville et Bordeaux pendant quatre ans pour rejoindre son bureau de Bordeaux-Lac :

« Ici, on peut vivre, avoir une vie sociale et culturelle…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *