en maraude auprès de ceux qui sont « confinés dans la rue »

Mercredi 11 novembre, 9 h 30. Emma se prépare pour sa deuxième maraude, « à mains nues », de la semaine, dans le centre-ville de Bordeaux. « À mains nues » ? Oui, ici pas de colis alimentaire ni de biens matériels. Emma emporte un thermos de café chaud seulement. Juste de quoi réchauffer un peu la gorge et l’âme. Une tasse pour amorcer le dialogue, pour retisser un lien humain que la solitude de la rue a sinon détruit, du moins passablement écorné.

>>> A lire aussi : Pauvreté en Gironde : un accident du travail et sa vie a basculé

Emma, 23 ans, est bénévole…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *