Jean-Louis Gasset cherche les derniers leviers pour relancer Bordeaux

La manière dont King Street a lâché les Girondins de Bordeaux a fini de noircir le tableau, et, puisqu’il a de la mémoire, Jean-Louis Gasset a évoqué un sentiment de « trahison » vis-à-vis du futur ex-propriétaire du club, qui avait multiplié les appels en visio l’été dernier pour le convaincre d’accepter le poste d’entraîneur. L’inquiétude est générale mais le fonds d’investissement n’en est pas l’unique responsable : le marasme sportif (Bordeaux est 16e) a commencé bien avant l’annonce de son désengagement. Cela fait plus de trois mois que Gasset s’échine (en…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *