la Benauge souffre d’une montée de la violence

« Tous les jours, il y a quelque chose, des agressions. Ils font leur loi. Auchan va fermer à ce rythme-là, plus personne ne veut y aller. C’est une zone de non-droit. » Katia est désenchantée. Le père de cette habitante est âgé de 91 ans : « Il a peur ». Quelques semaines plus tôt, alors qu’il sortait ce soir-là du supermarché Auchan de la Benauge, le vieil homme a été victime d’un vol en bas de son immeuble. Des jeunes auraient fait mine de vouloir l’aider…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *