la colère des livreurs, « toujours plus précaires », monte d’un cran avec le reconfinement

Pour dénoncer « la baisse de leur rémunération », et de manière globale « la dégradation de leurs conditions de travail », des livreurs bordelais Deliveroo, Uber eat ou Stuart ont appelé les « clients livrés » à cesser leurs commandes sur les plateformes numériques, ce vendredi 30 octobre.

Symbole supplémentaire dans leur action, près d’une centaine d’entre-eux se sont rassemblés en centre-ville, devant l’enseigne McDonald’s, sur la place de la Victoire, hier, aux alentours de 18 heures.

« Pourquoi ici ? Car les temps d’attente y sont hallucinants. Sachant que nous sommes…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *