l’association Mémoires et Partages continue son engagement

« Contextualiser et non débaptiser les murs des villes qui ont connu un passé négrier », tel est le combat de cette association née à Bordeaux il y a plus de vingt ans

« L’actualité récente a suscité un intérêt et une volonté d’engagement des populations. » Depuis 1998, Mémoires et Partages mène une bataille pour que soient mieux connues les traces de l’esclavage dans l’espace public et notamment dans la capitale girondine qui a été « le deuxième port négrier de France et le premier port colonial », mentionne Karfa Diallo, fondateur et…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *