le 7 mai, refusons la sélection sociale à la fac

La situation des étudiants depuis le début de la crise sanitaire s’est grandement aggravée. Peine à payer les loyers et à se nourrir, les jeunes se sont retrouvés abandonnés à une précarité grandissante depuis mars dernier. En effet l’explosion des demandes d’aides alimentaires, mais aussi la détresse psychologique, les tentatives de suicides et suicides à répétition, sont autant de symptômes d’une génération sacrifiée par la gestion erratique de la crise sanitaire et économique par le gouvernement : fermeture arbitraire des universités sans moyens,…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *