le maire Pierre Hurmic présente une autre ville avec moins de béton et moins chère pour se loger

Bordeaux est trop chère pour se loger, rançon d’une compétition avec les autres métropoles. Pierre Hurmic, maire écologiste, veut changer la donne. A une ville trop bétonnée sous l’ère Juppé, il veut opposer une ville apaisée avec un habitat biosourcé. Le conseil municipal s’empare du sujet.

 

Bordeaux, ses façades XVIIIe… mais aussi ses quartiers récents denses… et en béton et ses logements chers. Pierre Hurmic et son équipe le savent. L’urbanisme et le coût du logement ont été des déterminants forts qui ont fait pencher la balance des…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *