première séance d’autotests dans les lycées, les avis sont partagés

[ad_1]

Lou et Romane ont attendu quinze minutes, comme leurs camarades, immobiles devant le support. Une barre rouge est apparue sous la lettre C, tandis que la lettre T surplombait un espace immaculé. Le dispositif a rendu son verdict. Les deux élèves de première sont négatives. Comme les dix autres élèves de leur classe qui ont consenti à l’autotest Covid. Une première séance, ce lundi 17 mai, au matin, au lycée Montaigne de Bordeaux sous l’œil avisé de la rectrice, Anne Bisagni-Faure, du proviseur, Laurent Verreckt, de l’infirmière de l’établissement, Cécile Cabiran et…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *