un cabinet d’avocats condamné pour discrimination

L’histoire rappelle l’expression des cordonniers mal chaussés. Elle concerne un cabinet d’affaires bordelais, Lexco, récemment condamné pour discrimination. La cour d’appel de Bordeaux – première chambre et chambre sociale réunies – l’a condamné à verser plusieurs milliers d’euros à l’une de ses anciennes collaboratrices, l’avocate Me Alix Portet-Lasserre, qui exerce désormais en Charente. Présidée par Isabelle Gorce, la cour a estimé que Lexco avait rompu abusivement le contrat de sa collaboratrice qui venait d’annoncer sa grossesse, retenant le…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *