à Caen,les salariés d’Armatis contraints à la grève pour protéger les parents concernés

Télétravail et garde d’enfants ne sont pas toujours compatibles a affirmé la ministre du travail, Elisabeth Borne après l’annonce de la fermeture des écoles. Chez Armatis, à Caen, centre d’appels, seul un préavis de grève protège les salariés en ce premier jour d’école à la maison. 

« Quelle entreprise aurait intérêt à faire ça ? » s’interroge un inspecteur du travail que nous avons contacté mais qui préfère rester anonyme. « Le gouvernement a promis de prendre en charge 85% du salaire sans reste à charge pour l’employeur. Celui-ci ne peut donc pas…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *