« A-t-on les moyens de faire ce qui doit être fait ? » s’interroge la procureure de Caen

[ad_1]

Des procureurs de la République tirent le signal d’alarme. Ils assurent manquer de moyens pour lutter contre les violences conjugales. C’est pour cela que certains sont sortis de leur réserve pour interpeller la société et le ministère de la justice. Une façon aussi d’exprimer un ras-le-bol des mises en cause régulières de l’institution judiciaire quand des féminicides surviennent dans le pays. Amélie Cladière, procureure de la République de Caen, fait partie de ces magistrats qui montent au créneau. Elle s’en est expliquée ce jeudi matin…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *