Condamné pour des violences conjugales à Clermont-Ferrand : « J’ai pas l’impression d’être un bourreau »

[ad_1]

En septembre 2020, ils entament une relation amoureuse et, rapidement, ils décident de s’installer ensemble. La jeune femme emménage à Clermont, chez le prévenu, à l’approche du deuxième confinement, durant l’automne dernier. « Elle m’a dit qu’elle avait mal vécu le premier confinement donc je lui ai proposé de venir chez moi, je l’ai accueillie. »

La nuit des faits, une première série de violences éclate. Apeurée, la jeune femme prévient la police qui interpelle le mis en cause et il est placé en dégrisement. À sa sortie du…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *