Des parents condamnés par le tribunal de Clermont-Ferrand pour des violences sur leurs enfants

« Je suis en danger », murmure la voix féminine au téléphone. Les sapeurs-pompiers, qui reçoivent l’appel, le 12 mars dernier, à 20 heures, n’en sauront pas plus. La conversation est soudainement interrompue.

Un signalement au collège

Ce n’est que le lendemain que les gendarmes de cette commune de l’est du département, alertés, découvrent l’identité de la mystérieuse correspondante. Une collégienne d’origine afghane se confie à sa conseillère principale d’éducation. Sa grande sœur aurait été victime de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *