En Lozère, le fret à l’arrêt pour garder la ligne – Libération

«7 000 bobines de vingt tonnes par an, 35 bobines par jour, une bobine par camion, autant de camions sur la route.» Devant l’usine ArcelorMittal de Saint-Chely-d’Apcher, en Lozère, Nicolas Hinderschiett, représentant CGT, fait les comptes. Depuis deux mois, près d’une quarantaine de semi-remorques franchissent quotidiennement les portes de ce site, plus que centenaire, spécialisé dans les aciers électriques, pour l’approvisionner en bobines de métal. Jusqu’au 4 décembre, l’acheminement de ces «coils» laminés à Fos-sur-Mer, près de Marseille, se faisait par le…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *