Les autotests arrivent au compte-gouttes en Auvergne

[ad_1]

La difficulté à trouver des autotests en Auvergne n’affectait pas outre mesure la population ce mercredi 14 avril : la demande dans les pharmacies restait très raisonnable.
Les autotests sont des petits écouvillons, à enfoncer dans le nez sur deux à trois centimètres (moins qu’un test PCR) puis à tremper dans une solution avant de verser quelques gouttes sur une plaquette révélatrice.
Ils se sont arrachés en quelques heures à Paris, mais cette frénésie ne semble pas avoir atteint l’Auvergne : « Nous en avons reçu une vingtaine de boîtes à la fin de la…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *