Plus d’une centaine de jeunes du mouvement free-party pour défendre la culture sous toutes ses formes à Clermont-Ferrand

Ce n’est pas la première fois que ces jeunes se réunissent le samedi après-midi sur fond de musique, du côté de la principale place de la capitale auvergnate. Mais cette fois-ci, le préfet avait en amont interdit, via un arrêté, la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique, sur l’ensemble des communes de l’agglomération Clermont Auvergne Métropole. Un dispositif des forces de l’ordre avait également été mis en place. 

Interdiction de diffuser de la musique amplifiée dans les rues de Clermont-Ferrand et de…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *