Bicentenaire de la mort de Napoléon, ce petit Corse qui régna sur le monde

V
ivant, il a manqué le monde ; mort, il l’a conquis », disait Chateaubriand de ce Français au destin hors norme, qui a su profiter de l’écroulement de l’Ancien Régime et du tumulte de la Révolution pour se hisser, dans l’imaginaire collectif, parmi les plus grands héros de l’Histoire. Adoré ou abhorré, concentré de passions françaises, il est tantôt « l’Aigle », brillant stratège, tantôt « l’Ogre », guerrier, misogyne et qui a rétabli l’esclavage. Propagateur, en conquérant l’Europe, des acquis de 1789…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *