Hélène Constanty : « Le pouvoir des nationalistes corses est limité »

Adolescente au moment où le mouvement nationaliste a repris des couleurs, Hélène Constanty dit avoir assisté à « la résurrection de la culture en Corse, de sa langue, des polyphonies »… Née à Marseille, mais originaire de l’île de Beauté, elle a dévoré « tout ce qui s’est écrit sur la Corse contemporaine » avant, devenue journaliste, d’y ajouter deux volumes ( Razzia sur la Corse et Corse, l’étreinte mafieuse, tous deux chez Fayard). Elle publie, avec le dessinateur Benjamin Adès, Une histoire du nationalisme corse, coéditée par Dargaud et la Revue…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *