il s’appelait Salah Klai, abattu dans une « indifférence quasi générale »

Salah Klai, ce nom ne vous dit peut-être rien, ou une information vaguement entendue, d’une oreille distraite. C’est le nom de cet ouvrier agricole tunisien tué le 31 janvier dernier dans le centre de Cargèse. Un homme décrit comme sans histoires, inconnu des services de la police et de la justice.  « Une victime de plus qui nous renvoie à la naissance d’Avà Basta en 1985, quand un honnête employé municipal d’origine marocaine, qui balayait la rue, tombait sous les balles de misérables racistes « , écrit le collectif dans un…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *