La collectivité de Corse sous le feu des critiques

La police devant la préfecture d’Ajaccio en Corse, après qu’un groupe a pénétré de force dans le bâtiment, le 22 février.

A quatre mois des prochaines élections territoriales, la Corse connaît un regain de tension politique, marqué par une surenchère verbale des dirigeants nationalistes à l’encontre de l’« Etat colonial ». L’intrusion dans la préfecture d’Ajaccio pendant quelques heures, lundi 22 février, d’une vingtaine de « jeunes patriotes » pour protester contre…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *