Crémation lors du confinement

Les nouvelles dispositions appliquées à la crémation lors du confinement

Depuis quelques semaines, la France a enregistré plusieurs morts à cause du Covid-19. Pourtant, le bilan s’alourdit encore. Le confinement a d’ailleurs été rallongé d’environ 1 mois. Cette mesure pèse lourd pour les nombreuses familles au moment d’enterrer leurs proches.

Pourquoi opter pour la crémation ?

La crémation consiste à transformer le corps d’une personne décédée en cendres. Ensuite, ces dernières sont insérées dans une urne cinéraire et redonnées aux familles proches. Depuis l’apparition de la pandémie en France, les familles ne parviennent plus à enterrer les morts dans les cimetières familiaux. D’ailleurs, le terrain commence à manquer pour accueillir les morts. Face à cette situation, la crémation est adoptée par de nombreux foyers. Pour effectuer la crémation, il suffit de trouver une entreprise de pompes funèbres qui propose des services funéraires à paris. Ce dernier s’occupera de la crémation. Pour information, les familles sont libres de choisir une entreprise de pompe funèbre particulière. Toutefois, l’entreprise doit être habilitée et choisie en fonction du nombre d’habitants dans la commune.

Les nouvelles règlementations en vigueur

Malgré l’engouement pour la crémation, les familles des morts devront prendre en compte l’adaptation de la réglementation funéraire en vigueur depuis la date d’application du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 et celle du décret 2020-352 du 27 mars 2020. En fait, la nouvelle règlementation a instauré de nouvelles règlementations concernant la crémation. D’abord, il est autorisé d’effectuer des cérémonies funéraires dans les établissements de culte. Cependant, les personnes assemblées ne doivent pas dépasser le nombre de 20. La nouvelle règlementation prévoit également un rallongement du délai autorisé pour l’inhumation ou la crémation. Ainsi, la durée ne doit pas dépasser les 21 jours. Dans une circonstance exceptionnelle, le préfet peut également fixer un délai supérieur. Pour information, l’ancienne règlementation avait fixé le délai de crémation entre 1 et 6 j après la mort.