« De retour à Paris, nous ne nous sommes plus quittés, et le chou-fleur est devenu notre légume fétiche »

[ad_1]

Tania Grawitz et Lelio Stettin, chez eux à Paris, le 18 janvier. Julie Balagué pour M Le magazine du Monde

Je suis né, j’ai grandi et je vis toujours dans le 11e arrondissement de Paris, non loin du métro Voltaire. C’est mon périmètre, mon terrain de jeu. Mes parents ont fait des carrières scientifiques et, dans leur sillon, j’ai fait des études de maths, et un peu de philo aussi. J’aimais bien l’abstraction, mais lorsqu’il a fallu viser un métier et un ancrage dans le monde réel, je me suis orienté vers les maths…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *