Des parents d’élèves demandent des rues sans voiture, devant des écoles d’Orléans, à certaines heures

[ad_1]

L’insécurité dévale, parfois, les trottoirs longeant les écoles ; particulièrement dans des petites rues du centre-ville n’incitant pas à une cohabitation apaisée des automobilistes avec les cyclistes et les piétons.

Le sujet inquiète. « À plusieurs reprises, j’ai cru qu’un accident allait se produire rue Anatole-Bailly, à la sortie de l’école Guillaume-Apollinaire, raconte Goneri Le Cozannet, un parent d’élèves. Beaucoup de parents d’autres écoles dénoncent cette situation. »

Exemple à l’école maternelle…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *