« A 22 ans, on a envie d’être ailleurs que chez ses parents », le difficile retour des étudiants confinés

À la suite de l’annonce du confinement à Paris le 18 mars, de nombreux étudiant(e)s ont fui la capitale pour retourner chez leurs parents. Une cohabitation forcée pas toujours facile. Illustration en Côte d’Or et en Saône-et-Loire.

Claire Bony a 22 ans. Elle est étudiante en école de commerce à Paris. Mais depuis quelques jours, c’est dans le salon de ses parents qu’elle s’est installée pour suivre ces cours en ligne. À l’annonce du confinement localisé, elle n’a pas hésité longtemps. En quelques clics, elle réserve un covoiturage et fait ses valises…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *