au cœur de l’unité de traitement des déchets de soins à risque infectieux

En France, il existe très peu d’unités de traitement des déchets d’activités de soins à risque infectieux (Dasri). Depuis 2008, la métropole en possède une au sein de l’usine de valorisation des déchets. Depuis le début de la crise, le nombre de déchets traités a considérablement augmenté.

Par Inès de la GRANGE –

18:09
| mis à jour à 18:14
– Temps de lecture :

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *