Dijon. Pour la première fois, un Côte-d’Orien condamné à porter un bracelet anti-rapprochement

Mercredi, le tribunal judiciaire de Dijon a condamné un Côte-d’Orien, dans le cadre d’une affaire de violences conjugales, à porter un bracelet anti-rapprochement (BAR). Une première dans le département depuis que le dispositif a été mis en place le 20 janvier.

Deux bracelets posés mercredi

Une décision dont se félicitait, sur Twitter, le procureur de la République, Éric Mathais. « Placé en détention provisoire jusqu’à l’audience de comparution à délai différé, le prévenu a été condamné pour des faits de violences habituelles sur conjoint », a-t-il…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *