la nomination d’un déontologue de la Ville et de la Métropole fait encore des vagues

[ad_1]

Prévenir les conflits d’intérêts à l’égard des élus et agents publics, favoriser un exercice responsable et innovant de l’action publique en faveur d’une plus grande transparence : tels sont les objectifs visés par la création d’une fonction de déontologue à la Ville et la Métropole.

Sur le papier, ce poste devrait recueillir tous les suffrages. Mais la situation est bien différente depuis près d’un mois à Dijon. Car les modalités de sa nomination – par le maire de Dijon et président de la Métropole François Rebsamen (PS), pour la durée du mandat –…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *