« Il faut que toute la Corse appelle à la publication de ce décret »

[ad_1]

La raison invoquée ? Une impossibilité juridique. « On nous indique que les juristes, au plus haut niveau de l’État, n’avaient pas suffisamment sécurisé le dispositif avant les annonces et qu’aujourd’hui, c’est juridiquement que ça bloque. »
 
Le services de l’État proposent donc « d’améliorer le dispositif existant ». Pour rappel, depuis juillet 2009, il permet aux assurés qui relèvent de la CPAM ou de la MSA de payer le billet du deuxième accompagnateur et de demander ensuite le remboursement. « C’est fait sur un budget exceptionnel,…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *