« J’ai décidé d’aller de l’avant »

[ad_1]

Ce mois d’août 2020, chez le notaire, Nicolas Rapenne a laissé flotter son stylo au-dessus du compromis de vente. Allait-il acheter ce nouveau restaurant ? Où valait-il mieux abandonner ce pari risqué en plein Covid ? Comme tous ses confrères, le propriétaire d’El Theatris, place de la Comédie, sort d’une période inédite et éprouvante. Patron de trois établissements à Metz (El Théatris, La Fleure de Ly et Le Romarin), Nicolas Rapenne, la quarantaine, marié et père de deux enfants, emploie soixante salariés. « Le confinement a été psychologiquement…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *