JO 2024 de Paris : pourquoi la facture pourrait être plus salée que prévu

[ad_1]

Cet article est issu du magazine Capital

Le score est sans appel. A l’approche des Jeux de Tokyo qui démarrent le 23 juillet, 80% des Japonais se disent partisans de leur annulation ou d’un second report pour cause de pandémie. On les comprend ! L’atmosphère sera bien morne sans spectateur. Et l’addition a de quoi faire grimacer les plus impassibles des habitants de l’archipel. Elle s’élèvera à 12,6 milliards d’euros, le double du montant annoncé en 2013 au CIO (Comité international olympique), grand ordonnateur des…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *