Laurent Habert, directeur de l’agence régionale de santé Centre Val de Loire promet plus de vaccins en avril

[ad_1]

Dans le Loiret, le taux d’incidence était plutôt bas, depuis le mois de janvier. Mais depuis deux semaines, il a tendance à repartir à la hausse, ainsi que le taux de positivité des tests de dépistage. « C’est dû notamment au variant britannique, qui s’est beaucoup développé ces deux dernières semaines dans le département » explique Laurent Habert. 

Dans les hôpitaux du Loiret, Laurent Habert explique que « nous ne sommes jamais sortis de la deuxième vague, le taux d’occupation des lits en réanimation est toujours resté très élevé, à Orléans…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *