les combats de Frédéric Roy, amputé de la main droite après une manifestation de Gilets jaunes

[ad_1]

Deux ans après l’explosion d’une grenade GLI-F4 qui lui a arraché la main, Frédéric Roy n’a cessé de se battre. Pour retrouver son emploi, mais aussi pour porter son affaire devant la justice. Il a déposé en décembre une deuxième plainte contre X, la première ayant été classée sans suite.

« Je veux continuer à avancer. Ça m’a bien ralenti, mais je ne veux pas que ça m’arrête ». Frédéric Roy le martèle : il veut reprendre une vie « la plus normale possible ». 
« Ça », comme le dit ce trentenaire girondin, c’est une amputation de la main…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *