les vendeurs de vélo désemparés face à la pénurie

[ad_1]

Chez les Walas, famille historiquement implantée à Metz et spécialiste du deux-roues « musculaire », la situation est du « jamais-vu depuis la guerre ! » Rue Haute-Seille, comme partout, il faut attendre trois mois à un an pour grimper sur son vélo.

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *