L’hôtellerie-restauration peine à recruter des saisonniers à Bordeaux

[ad_1]

Chez un restaurateur de la rue des Faussets, quartier Saint Pierre, ce n’était pas un ou deux serveurs qui manquaient à l’appel le jour J, c’est la moitié de l’équipe pour servir 60 couverts en terrasse. « L’une est repartie chez sa mère faute de pouvoir payer son loyer, un autre a démissionné 3 jours avant la réouverture pour se réorienter vers le commerce automobile, et d’autres ne répondent plus aux appels, c’est certain, j’ai eu du mal à remobiliser mon équipe, le métier est dur, la vie de famille compliquée. Du coup, j’ai recruté dans l’urgence des jeunes sans…

Lire la suite

[ad_2]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *