« on ne parle plus des décès » regrette le professeur Amouyel du CHU Lille

Est-ce que la situation se dégrade dans les Hauts-de-France par rapport au reste du pays ?

Philippe Amouyel : On se situe à une période où les variants qu’on a connus jusqu’à présent sont en train d’être remplacés progressivement par les nouveaux variants, variant anglais, variant sud-africain.  On est , à mon avis, au début d’une nouvelle phase épidémique et il se trouve que, malheureusement comme lors de la première vague, on voit que l’Est et que le Nord commencent à être touchés. La situation n’est pas homogène dans les…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *