Une nouvelle méthode de séquençage révèle la présence de 24 % de variants anglais et 6 % de sud-africain

Lille, le 14 avril 2011. Le chercheur Philippe Froguel, directeur de l’institut européen de génomique du diabète. — M.LIBERT/20 MINUTES

Le laboratoire lillois du chercheur Philippe Froguel utilise une méthode de séquençage rapide des variants du Covid.
Les résultats arrivent en trois jours et permettent de bien identifier la présence des variants dans la métropole lilloise.
Et les…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *