À Limoges, les commerçants sont plongés dans un profond désarroi avec le nouveau confinement

« Depuis ce matin, le téléphone n’arrête pas de sonner. J’essaye d’apporter des réponses aux collègues qui sont en plein désarroi », confient Caroline Fumeron et Jean-François Pailloux de l’association des commerçants « Pignon sur rue 87 ». Mais leur tâche n’est pas simple. Une indépendante spécialisée dans le prêt-à-porter féminin demande si elle peut pratiquer le click & collect.

« Vous pouvez prendre les commandes, livrer à domicile, c’est tout », lui répond Caroline Fumeron. « Enfin, peut-être que les choses…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *