Devant le tribunal administratif de Limoges, les ex-GM&S contestent leurs licenciements : « Les délégués étaient délibérément ciblés »

[ad_1]

« Ce serait la conséquence logique de l’annulation du PSE », estimait, avant l’audience à huis clos, Me Jean-Louis Borie. « L’élément positif, insiste l’avocat des GM & S après coup, c’est que le rapporteur public dont l’avis est assez souvent suivi par la juridiction administrative, a considéré que nos requêtes étaient fondées et que les décisions du ministre qui avaient autorisé les licenciements devaient être annulées. » « Il y a un effet mécanique », confirme le rapporteur public.

« Il ne faut pas se laisser…

Lire la suite

[ad_2]

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *