La vie à tout prix pour Catherine Cieslak

Pour beaucoup c’est un terrible fardeau, une souffrance, un martyr. Elle a décidé d’en faire autre chose : une force, une aventure, une expérience. Elle, c’est Catherine Cieslak, une Limougeaude de 36 ans. Son fardeau, c’est la SEP, abréviation de sclérose en plaques.

Le nom de cette maladie neurologique auto-immune claque comme la promesse d’un futur dramatique : perte d’autonomie, handicaps divers et variés et souffrances autant physiques que mentales.

Catherine sait tout cela. La réalité de la SEP, elle connaît….

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *