l’inégalité des chances entre les lycéens à Limoges comme ailleurs

A un mois et demi des épreuves du bac, les syndicats d’enseignants dénoncent l’inégalité des chances entre les lycéens, causée par la crise sanitaire. Et la souffrance de certains jeunes. 

Une semaine au lycée, l’autre à la maison. Depuis le mois de novembre, Romane, élève de terminale dans un lycée de Limoges se partage entre sa classe et son bureau, chez elle.

Bac en vue

Et alors que les épreuves de spécialité prévues en mars ont été remplacées par le contrôle continu, le bac approche à grand pas, avec deux disciplines phares du nouveau cru : la…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *